fbpx

Guide du compostage domestique et compostage industriel

Le mot « compost » et ses dérivés sont les plus utilisés sur le marché de la vaisselle aujourd’hui. Mais tous ceux qui l’emploient connaissent-ils réellement sa signification exacte ? C’est le moment de lever le voile sur les contours de ce mot.

Vous avez certainement déjà lu quelque part les labels « OK Compost » et « Home Compost » qui est une manière d’agréer le produit. Mais que signifient-elles réellement ? Si vous êtes un consommateur des vaisselles jetables, compostables et vous luttez quotidiennement pour respecter les nouvelles normes environnementales tout en faisant des recherches sur le compostage domestique ou industriel, cet article vous convient.

Que comprendre du compostage ?

Le compostage désigne le processus biologique aérobie qui aboutit à la conversion et à la mise en valeur des matières organiques. Ces matières peuvent être des produits issus de la biomasse, de l’élevage, des déchets domestiques, etc.

Ce processus permet d’obtenir un produit complètement stable, identique au terreau et respectant les normes hygiéniques (c’est le compost). C’est donc un procédé qui nécessite l’intervention de l’oxygène et donnant le compost qui n’est rien d’autre qu’un composé très humique et riche en minéraux.

Selon la quantité désirée, le compostage peut se faire sur des parcelles de terre servant pour l’agriculture. Dans ce cas, c’est pour convertir les fumiers.

Mais lorsque celui-ci a lieu au sein des plateformes, c’est pour la conversion des déchets ménagers et des chutes issues des biomasses.

Par contre, le compostage peut se faire suivant une plus petite échelle comme un foyer ou plusieurs foyers. Dans les pays les plus développés, le mécanisme de compostage est envisagé pour assurer le traitement de tous les déchets biologiques.

Que comprendre du compost ?

Le compost reste et demeure le résultat du compostage sous l’action biologique de l’humain. Il ne peut donc pas être confondu avec l’humus qui est le résultat d’une transformation naturelle.

Mais tout comme l’humus, le compost a une porosité louable et regorge de nutriments organiques en quantité exceptionnelle. Le compost est une matrice organique assimilable au terreau très fertile qui peut servir à fertiliser les sols.

Le compostage permet donc de recycler certains déchets biologiques et les utiliser comme une réserve reconvertie pour répondre à d’autres besoins de la société.

Il est clair que les matériaux compostables ont moins d’impact sur l’environnement. Pour ce fait, ils sont les plus demandés et les plus exigés sur le marché.

Il est donc nécessaire de connaitre ces matières compostables afin de réussir l’exercice de compostage. En matière de produits compostables, on doit énumérer les boues d’épuration, les effluents d’élevage, les digestats de méthanisation, les déchets domestiques, les déchets de cuisine, etc.

Que faut-il pour réussir le compostage ?

Il est indispensable de réunir tous les types de déchets nécessaires pour un compostage de qualité.

Ces déchets sont de deux grands groupes : les déchets humides ou contenants des dérivés azotés et des déchets secs contenant des composés carbonés.

La matière azotée : c’est-à-dire la composition chimique en azote doit doubler celle de la matière carbonée. Les microorganismes décomposeurs de ces déchets se servent de la matière azotée pour se développer tandis que la matière carbonée sert de source d’énergie.

Quels sont les processus du compostage ?

Le compostage se déroule en deux étapes de façon standard : la dégradation et la maturation.

En effet, la dégradation permet d’obtenir un compost frais suite à une dégradation aérobie intense.

Mais la maturation quant à elle permet d’obtenir du compost mûr riche en humus. Il est possible et même nécessaire de varier la température au cas où la quantité de matière à composter est très importante.

La phase de dégradation

C’est une phase caractérisée par l’augmentation de la température dont la forte activité biologique est la cause. Une activité bactérienne qui débute par la décomposition des sucres, des acides aminés et de l’amidon.

Cette dégradation se fait en symbiose avec l’action des champignons, mais l’élévation de la température s’observe suite à la respiration des microorganismes mésophiles aérobies.

Au cours de cette phase, la masse du compost diminue par minéralisation des matières organiques et le milieu se fait dominer par les microorganismes thermophiles et thermotolérants.

La phase de maturation du compost frais

Pendant cette phase, les microorganismes mésophiles deviennent les plus dominants et entraînent la rechute de la température. Elle continue sa diminution jusqu’à se stabiliser à la température ambiante et laisse une longue période de mûrissement au compost.

Ensuite, le compost entame une maturation constructive qui permet l’obtention des éléments précurseurs d’humus. Les deux phases alternent continuellement dès que la température optimum de l’une est atteinte. Ce qui permet le développement de telles ou telles espèces de microorganisme.

Quels sont les différents types de compostages ?

Selon les envies et les objectifs du fabricant, on peut distinguer plusieurs types de compostage. Voici ci-dessous un guide du compostage domestique et industriel :

Le compostage domestique

Ici seront les déchets alimentaires issus des fruits à coque broyée ou des coquilles d’œufs, les déchets végétaux (feuilles, pailles, branches fines, tontes de pelouse…), les papiers, les cartons et les bois non traités.

Le compostage domestique peut être fait « en composteur » ou « en tas » simplement. Il est recommandé d’éviter l’usage des plantes malades et les plantes toxiques telles que l’if ou le thuya.

Le mieux c’est de mettre les plantes malades dans le feu pour éviter toutes transmissions ou cultures de pathogènes. Les matières organiques d’origine animale sont aussi à éviter, car elles attirent d’autres animaux.

Pour un compostage domestique réussi, il faut mélanger à chaque ajout de déchets afin que la fermentation soit totale. Un exercice qu’il faut continuer à faire pendant les deux premiers mois tout en alternant entre déchets humides et déchets secs.

Ensuite, il faut veiller à l’aération et à l’humidification pondérée pour faciliter la décomposition. L’excès d’humidité occasionne un manque d’aération et la mort des microorganismes. Le processus de transformation est donc arrêté.

Le compostage industriel

C’est pour avoir moins de déchets dans les poubelles publiques que le compostage industriel a vu le jour. C’est donc suite à cette volonté de recyclage des déchets que le compostage industriel a été pensé et mis en exécution.

Il permet de réussir le traitement des déchets issus de l’industrie agroalimentaire et les déchets verts des villes. Il assure également le traitement des déchets obtenus depuis les cantines et les restaurants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BASIC DATA PROTECTION INFORMATION

Responsible: Envalia Group, S.L.

Purpose: Gestionar las solicitudes realizadas a través del sitio web, enviar comunicaciones comerciales y, en su caso, compras en línea.

Legitimation: Consentimiento del interesado.

Recipients: Los datos sólo se transmiten a los proveedores que tienen una relación contractual con Monouso.

Rights: Acceso a, Corrección, cancelación, oposición y otros derechos como se explica en la “Información adicional”.

Additional information: You can find additional and detailed information on data protection in our privacy policy